• Christophe André : la vie intérieure (partie 2)

     

    La vie intérieure (2)

    - Une série d'émissions audio diffusées sur France Culture -

    La vie intérieure racontée par un spécialiste de l’âme humaine, médecin et psychiatre, Christophe André nous invite à comprendre ces instants vécus à bas bruit (regrets, solitude, ivresse, ruminations, etc.) qui signent notre humanité, dans sa force et sa fragilité. Accéder à la vie intérieure, c’est trouver les moyens de nous relier à ce royaume intime (par l’introspection, la marche, la méditation) ; c’est s’arrêter un moment pour observer, réfléchir, ressentir ; c’est sentir le passage de la vie en nous. 

    C’est un voyage dans le monde des émotions et des sensations.

    "La vie intérieure fonctionne à bas bruit, elle est faite de tout ce qui spontanément n’attire pas notre attention. Cette discrétion vient de ce que, souvent, les choses importantes s’accomplissent dans le secret et le silence. Nous devrions faire plus souvent l’effort de distinguer l’urgent de l’important." Christophe André

    Christophe André : la vie intérieure (partie 2)

    La méditation

    Etre en pleine conscience, attentif à soi et au monde. Loin d'une oisiveté passive, la méditation c'est l'exploration active de la vie, tant intérieure, dans cette connexion profonde à soi, qu'extérieure, en restant attentif au monde environnant.

    Il existe de nombreuses formes de méditation, mais on peut dire que méditer, c’est s’arrêter pour prendre le temps de tourner son esprit vers l’essentiel, de manière délibérée et régulière. Rien d’étonnant à ce que la pratique de la méditation puisse nous transformer : elle est à notre cerveau ce que l’exercice physique est à notre corps. Elle est un entraînement de l’esprit...

    La maladie

    La maladie nous aspire forcément du côté de la vie intérieure...

    Tomber malade est une expérience complexe et à peu près inévitable, dont la portée subjective varie selon de nombreux facteurs...

    La maladie est l’occasion de comprendre que nous avons intérêt à respecter ce corps unique : nous n’en aurons pas d’autre !

     Le plaisir

    Plaisirs d'apprendre, de comprendre, de manger, ou encore de guérir sont autant de voies d'accès au monde, aux autres et à soi. Mais gare à ne pas s'enchaîner à une unique quête de plaisir ! 

    Source d’énergie, le plaisir est une aussi une force qui demande à être domestiquée. D’où la nécessité de moments de compréhension, de recul, à la lumière de notre vie intérieure… 

     

    La honte

    La honte, c’est l’envie de disparaître aux yeux d’autrui. Elle se déclenche à chaque fois que nous nous trouvons en défaut par rapport à des normes ou des règles sociales : dire une bêtise, faire du bruit avec son ventre, et de manière générale, se sentir rabaissé sous le regard des autres.

    La honte est une blessure de l’estime de soi…

    Le petit coin

    Quoi de plus éloigné, en apparence, du monde délicat de la vie intérieure, que l’environnement trivial des cabinets et autres lieux dits "d’aisance" ?

    Mais à y bien réfléchir, les choses sont plus subtiles, et les liens plus étroits qu’un regard lointain et condescendant ne pourrait le faire croire. Car tout ce dont la vie intérieure a besoin s’y trouve : le calme et la solitude, la possibilité de recueillement et l’absence de sollicitations extérieures… 

     

    L'écriture

    L’écriture est supérieure à l’introspection
    quand il s’agit d’explorer son monde intérieur.

    De nombreux travaux ont établi l’intérêt de l’écriture de ses ressentis intimes : mettre en mots nos expériences de vie douloureuses aide à leur cicatrisation,
    et améliore notre santé.

    Dans l’écriture de soi, on n’aspire à rien d’autre qu’à décrire sa vie intérieure...

    La fragilité

    Est fragile ce qui se brise facilement. Et le sentiment de fragilité qui nous habite parfois provient de la conscience que nous pouvons être meurtri ou blessé par une adversité extérieure.

    Quand la dimension hostile et tragique du réel nous tire ainsi par la manche, ce sentiment de fragilité émerge. Nous devons alors nous poser des questions, prendre conscience des illusions sur lesquelles nous étions installés, peut-être endormis...

    Le sentiment d’étrangeté 

    Le sentiment d’étrangeté, c’est ce trouble qui nous gagne lorsque nous éprouvons au plus profond de nous un ressenti anormal face à une situation normale...

     

    L'envie 

    L’envie est ce sentiment désagréable que nous éprouvons lorsque quelqu’un nous semble posséder ce que nous n’avons pas, ou que nous aimerions bien avoir davantage : argent, statut, reconnaissance, bonheur… 

    L’envie est un signal pour nous questionner : qu’est-ce qui me manque ? Et ce qui manque est-il vraiment fondamental pour moi ? Si oui, comment m’en rapprocher ? Et si non, pourquoi me tourmenter ?

     

    La fraternité 

    La fraternité, c’est ce sentiment émouvant de proximité avec les autres.

    C’est le moment où la conscience de nos ressemblances submerge la conscience de nos différences, les fait apparaître minimes, dérisoires, inutiles, absurdes.

    Notre vie intérieure nous offre de nombreuses occasions d’accéder au sentiment de fraternité, de nous interroger sur le prêt-à-penser du "moi-je",
    pour aller au-delà, vers le "nous"...

    L’examen de conscience

    L’examen de conscience, ce sont tous ces instants où l’on prend le temps de réfléchir sur la manière dont on vit.

    C’est une introspection dans laquelle on se pose la question du bien et du mal, sous la forme d’un examen de nos erreurs, de nos fautes ou de nos péchés.

    Mais pourquoi ne pas se demander ainsi, régulièrement, si l’on navigue toujours au plus près de ses choix et de ses valeurs, ou si l’on s’en est trop écarté ?
    Martin Luther King s’interrogeait ainsi chaque soir :
    "Qu’as-tu fait pour autrui aujourd’hui ?"

    L’acceptation

    L’acceptation, semble simple : c’est dire "oui". Oui à la vie, oui au monde, oui au réel. Sauf que dire oui, ce n’est justement pas si simple quand ce réel nous dérange, nous heurte, nous blesse.

    Mais l’acceptation, ce n’est pas renoncer ou se soumettre, ce n’est pas approuver, mais affronter ce qui est...

    L’expérience de la fuite du temps

    Se regarder vieillir, voir les enfants grandir, apprendre la mort de proches ou de personnes célèbres. Le temps s’écoule si vite !

    Finalement, c’est comme si nous passions notre vie à oublier que le temps s’écoule. Parce que cela nous angoisse, à cause de la mort, évidemment chaque seconde qui se termine nous rapproche de notre fin. 

    Dans l’éternité, l’écoulement du temps et le défilement des secondes n’ont aucune importance, puisque le temps ne s’arrêtera jamais.
    Mais dans la vie humaine, c’est une autre histoire...

     

    Les ruminations

    Ruminer, c’est réfléchir sans fin, sans efficacité,
    c’est réfléchir en tournant en rond.

    Les ruminations sont un des grands pièges de la vie intérieure : on est alors absorbé par des pensées circulaires, répétitives, stériles et épuisantes.

    Les ruminations sont un leurre : malgré notre intelligence, elles nous trompent, car on croit réfléchir, alors qu’on ressasse. Elles nous abusent car on pense être dans le réel, le réel de nos soucis, alors qu’on est dans le virtuel, le virtuel de nos craintes ou de nos regrets...

    Les visages du bonheur

    Longtemps, la psychologie s’est plutôt penchée sur les émotions négatives, comme la peur, la colère, la tristesse, le dégoût… en négligeant de vérifier si les patients savaient aussi savourer les émotions plaisantes.

    Il ne s’agit pas – ou pas seulement – de rendre notre vie plus belle. Mais de prendre conscience que toutes ces émotions agréables nous aident à mieux affronter l’adversité...

     

    Christophe André : la vie intérieure (partie 2)

    La vie intérieure (partie 1)...ICI

    La vie intérieure (partie 3)...ICI

    Christophe André : la vie intérieure (partie 2) 

     

     

    « Christophe André : la vie intérieure (partie 3)Christophe André : la vie intérieure (partie 1) »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :