• Christophe André : la vie intérieure (partie 3)

     

    La vie intérieure (3)

    - Une série d'émissions audio diffusées sur France Culture -

    La vie intérieure racontée par un spécialiste de l’âme humaine, médecin et psychiatre, Christophe André nous invite à comprendre ces instants vécus à bas bruit (regrets, solitude, ivresse, ruminations, etc.) qui signent notre humanité, dans sa force et sa fragilité. Accéder à la vie intérieure, c’est trouver les moyens de nous relier à ce royaume intime (par l’introspection, la marche, la méditation) ; c’est s’arrêter un moment pour observer, réfléchir, ressentir ; c’est sentir le passage de la vie en nous. 

    C’est un voyage dans le monde des émotions et des sensations.

    "La vie intérieure, c’est ce flot de pensées, de souvenirs, de projets, de ressentis émotionnels et corporels, qui se font et se défont en permanence au plus profond de nous. Elle peut n’être qu’un lointain murmure, mais à qui sait l’écouter, elle est une source d’enseignements extraordinaire pour se connaître, se comprendre et mieux conduire son existence."
    Christophe André

    Christophe André : la vie intérieure (partie 3)

    Le pardon

    Le pardon, c’est le choix que fait une personne blessée ou agressée par autrui de renoncer au ressentiment et à la vengeance envers son ou ses agresseurs.

    Il ne s’agit ni d’effacer ni d’oublier ni de banaliser ce qui s’est passé : pardonner, c’est décider de s’en libérer et de ne plus en souffrir.

    C’est sans doute un des efforts psychologiques parmi les plus importants et douloureux que nous ayons à accomplir dans une vie humaine...

    La déception

    La déception, c’est ce mouvement de surprise et de tristesse qui nous affecte lorsque nous n’obtenons pas ce que nous attendions, et que parfois nous espérions très fort.

    Et puis il y a les déceptions que nous ressentons vis-à-vis de nous-même…
    Toutes les fois où nous n’avons pas été à la hauteur de ce que nous espérions, où nous n’avons pas obtenu les résultats que nous attendions...

    La compassion

    La compassion est ce sentiment qui porte à comprendre
    et à partager les maux d’autrui.

    La compassion, c’est "souffrir de la souffrance de l’autre".

    La compassion va bien au-delà de ce que l’on appelle l’empathie, capacité à ressentir ce que ressent autrui. Car l’empathie n’entraîne pas forcément de désir ou de comportement d’aide...

    La jalousie

    On appelle jalousie le sentiment d’attachement possessif - voire exclusif - à une personne, qui se réveille à chaque fois qu’elle s’éloigne de nous pour aller vers quelqu’un d’autre.

     Le manque d’estime de soi est ainsi une des clés de la jalousie : c’est parce que le jaloux n’est pas sûr de lui qu’il remplace la confiance par la surveillance...

    Le succès et l’échec

    Nos échecs et nos succès sont-ils vraiment les révélateurs de notre valeur ?

    Tout échec est une souffrance, une déception, une désillusion. Mais aussi une expérience universelle : tous les humains ont eu son goût dans la bouche, très souvent dans leur vie...

    La prière

    La prière consiste à tourner son esprit vers Dieu.
    Serait-elle donc réservée aux croyants ?

    Dans la prière, il y a un double mouvement : celui de la prise de conscience, de la réflexion, de la tension ; puis celui de l’abandon, du lâcher-prise, de la confiance. 

    Pour ne pas être qu’un rituel, que l’on accomplirait l’esprit absent, la prière suppose d’avoir établi un lien sincère et attentif à soi-même. D’où son importance pour la vie intérieure des humains, depuis toujours...

    La mort

    Comme tous les êtres vivants, nous allons mourir un jour. Mais à la différence des autres êtres vivants, nous en sommes conscients.

    Face à la mort et au cortège de peurs qu’elle pousse devant elle, c’est notre vie intérieure qui peut nous donner force et lucidité. Sans un salutaire travail de l’âme, notre crainte de la mort influence et parasite notre vie...

    La concentration

    L’opposé de la dispersion est la concentration, c’est-à-dire l’attention délibérément posée, et maintenue, sur un objet de notre choix. 

    Bien souvent nous négligeons de cultiver notre attention, capacité pourtant centrale dans la conduite de notre vie...

    Le miroir

     Le miroir n’a pas toujours existé sous sa forme actuelle : il fut longtemps un objet rudimentaire, en métal poli, n’incitant guère à la contemplation de soi.

    Mais se regarder dans un miroir peut aussi être l’objet d’expériences existentielles plus intéressantes que la simple vérification de son image. 

     

    La tendresse

    Qu’il s’agisse de ressenti intérieur ou de comportement extérieur la tendresse, désigne le mélange de la douceur et de l’amour.

    Chaque humain est sensible, chaque humain est fragile ; et c’est pourquoi chaque humain est réceptif à la tendresse, et bouleversé par elle...

    Les résolutions

    Nous aimons bien nous moquer des bonnes résolutions. Mais le fait de ne pas en prendre augmente le risque de laisser persister dans nos vies des habitudes indésirables, que nous continuerons de subir, par passivité et inertie...

    Une résolution, ce n’est pas seulement une vague intention. C’est un engagement pris envers soi-même pour atteindre un objectif, en ayant bien conscience des difficultés qui nous attendent...

    L’infini

    Infini de l’espace et infini du temps nous interpellent dès l’enfance, en contemplant le ciel, en nous interrogeant sur ce qu’il y avait avant ou après nous, avant ou après l’humanité, la matière…

    Se confronter à l’infini est sans doute une des expériences les plus mystérieuses et déstabilisantes que l’on puisse vivre au quotidien...

    Le sentiment d’impuissance

    La puissance désigne la capacité à agir, à peser sur le réel, à modifier ce qui nous entoure, ou parfois ce qui est en nous. Et l’impuissance nous fait vivre et éprouver l’inverse : sentir, à tort ou à raison, que nous ne pouvons rien faire, rien changer, autour de nous ou en nous...

    L’interdépendance

    Il n’y a pas d’un côté la bonne indépendance, et de l’autre la mauvaise dépendance. De toute façon, nous sommes tous dépendants : de la nourriture, de l’eau, du soleil, de l’amour, du bonheur…

    La dépendance s’inscrit dans le cadre plus vaste de l’interdépendance. Tout est à double sens, et notre vie n’est qu’une histoire de dépendances réciproques avec les autres humains, avec le monde qui nous entoure. Nous sommes ainsi totalement dépendants de la nature, mais la nature dépend aussi de nous et de notre conscience écologique...

    La nostalgie

    La nostalgie est le mélange en nous de la douceur et de la douleur des souvenirs. Il s’agit d’un état d'âme discret, tenace, subtil.

    La nostalgie est un manque, le manque d’un passé heureux, parfois idéalisé, mais qui a bien existé. Ce qui l’oppose au regret, qui est le manque d’un passé virtuel, qui aurait pu exister...

     

    Christophe André : la vie intérieure (partie 3)

    La vie intérieure (partie 1)...ICI

    La vie intérieure (partie 2)...ICI

    Christophe André : la vie intérieure (partie 3)

     

     

    « Bonne année 2019Christophe André : la vie intérieure (partie 2) »
    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :