•  

    Journée de la Terre
    22 Avril 2015

    Le Jour de la Terre marque tous les ans l'anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu'on le connaît aujourd'hui.

    Le jour de la Terre fut célébré pour la première fois le 22 Avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés.

    Le Jour de la Terre,
    c'est la célébration par l'action, le 22 Avril, et tous les autres jours.

    Journée de la Terre 2015

    - Célébrons la beauté de la nature à travers ses quatre saisons -

    Journée de la Terre 2015

    "Le printemps s'éveille
    Un oiseau chante
    Je souris, je respire
    Une fleur éclot dans mon coeur" 

    Journée de la Terre 2015 

    "Mille et une fleurs
    L'été est arrivé
    Mon regard s'est posé
    Mon souffle s'est apaisé"

    Journée de la Terre 2015 

    "Les feuilles virevoltent
    C'est la danse de l'automne
    Mon coeur s'émerveille
    Aux couleurs éphémères"

    Journée de la Terre 2015

    "L'hiver étend ses bras
    Les premiers flocons sont là
    Tout est calme
    Je marche dans la paix"

    Journée de la Terre 2015

     


    1 commentaire
  •  Journée internationale des forêts 2015

    "Quand un arbre tombe, on l'entend
    Quand la forêt pousse pas un bruit ..."
    (proverbe africain)

    Journée internationale des forêts 2015

    L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 Mars
    "Journée internationale des forêts".
    À partir de 2013, cette journée sera observée chaque année afin de
    célébrer la forêt et les arbres et de faire prendre conscience de
    l'importance qu'ils revêtent pour la vie sur Terre.

    Journée internationale des forêts 2015 

     

    Journée internationale des forêts 2015

    Qu'est-ce qu'une forêt ?

    Les forêts sont des écosystèmes, car les populations d’arbres qui les constituent ont développé des relations complexes avec les sols, le climat, le rayonnement solaire, la température, ainsi qu’avec les nombreuses espèces de plantes, d’animaux et de bactéries qui vivent d’elles et avec elles. 

    Cet écosystème riche et complexe, offre de nombreux habitats à diverses espèces et populations animales, végétales, fongiques (champignons) et microbiennes qui entretiennent entre elles des relations d’interdépendance.

    Une forêt, c'est avant tout des plantes et des animaux qui vivent et interagissent ensemble. Enlever un composant de ce fragile équilibre, reviendrait à perturber l'écosystème dans son entier.

    Les forêts couvrent environ 31% de la superficie mondiale des terres émergées et jouent un rôle essentiel dans l’écologie terrestre.

    Journée internationale des forêts 2015

    Wild-Touch - Les forêts tropicales primaires -
    Wild-Touch (association créé en 2010 par Luc Jacquet)
    a suivi Francis Hallé dans les forêts tropicales du Pérou et du Gabon.
    Dans le cadre d’une série de 13 pastilles vidéos pédagogiques, il prend le temps d’expliquer les phénomènes scientifiques cachés dans ces forêts, en donnant des exemples variés et détaillés.

    (Vous pouvez choisir la vidéo voulue dans la playlist en haut à gauche du lecteur
    ou laisser les vidéos défilées en suivant après avoir lancé la lecture.)

    Il était une forêt, l'expédition...ICI

    Wild-Touch, portrait de plantes remarquables...ICI

    Journée internationale des forêts 2015

    C’est grâce aux forêts que la vie sur terre est possible et durable.

    Les forêts et les arbres nous soutiennent et nous protègent, fournissant de l'air et de l'eau propres, abritant et sauvegardant la biodiversité de la planète et agissant comme tampon contre le changement climatique. Pour de nombreuses personnes elles offrent aussi des aliments, un abri et des emplois.

    Les forêts remplissent trois fonctions essentielles :
    écologique, économique et sociale.

    - Réservoir de biodiversité (plus de 50% de la biodiversité terrestre mondiale) et d'habitats, ainsi que de ressources génétiques et phytopharmaceutiques.

    - C'est un écosystème complexe et riche, offrant de nombreux habitats à de nombreuses espèces et populations animales, végétales, fongiques et microbiennes entretenant entre elles, pour la plupart, des relations d'interdépendance.

    - Qualité de l'air : outre que la forêt produit une partie significative de l'oxygène de l'air sur les continents, elle a une capacité extraordinaire à fixer les poussières (comme certains polluants non dégradables), grâce notamment aux mousses, aux lichens, à la rosée et aux sols.

    - Les forêts jouent un rôle majeur en matière d'épuration physique et physico-chimique, et probablement biologique de l'air et de l'eau.

    - Fonction macro et micro climatique, grâce à l'évapotranspiration et à la protection de la canopée qui atténuent considérablement les chocs thermiques, et la déshydratation due au vent.

    - Protection des sols (lutte contre l'érosion).

    - Protection contre certains risques naturels (avalanches, inondations, sécheresse, désertification...).

    - Puits de carbone, par fixation du gaz carbonique dans le bois et le sol, au moins pour les forêts tempérées non soumises aux incendies et pour les
    forêts tropicales en phase de croissance.

    - Production de bois de chauffage, bois d'industrie (pâte à papier, panneaux de fibres, emballage...), bois d'œuvre (charpente, bois de mine, traverses de chemin de fer, ameublement...).

    - Les forêts sont aussi des lieux privilégiés de loisirs, de détente, de tourisme, de découverte de la faune et de la flore.

    - Plus de 500 millions d’humains vivent en forêt ou à ses abords et en dépendent directement. Pour environ 150 millions d'autochtones appartenant à des centaines de tribus et peuples autochtones, la biodiversité de la forêt est encore la source vitale d'eau, de matériaux, de plantes, fruits, animaux et champignons comestibles ou utiles (médicaments, ornements..).

    source: Wikipédia

    Journée internationale des forêts 2015

    Moins de 10 % de la planète est encore couverte de forêts primaires (forêt naturelle), qui abritent cependant encore l'essentiel de la biodiversité terrestre. Ces forêts sont en forte régression, en raison des coupes faites pour l'élevage ou les cultures destinées à nourrir les animaux d'élevages et/ou pour gagner des terres agricoles ou pour l'exploitation commerciale du bois.

    Ce qui menace les forêts :

    - La déforestation.
    - Les incendies.
    - Les tempêtes.
    - Les insectes.
    - Les maladies.
    - La pollution dû aux activités humaines.
    - Les inondations...

    Journée internationale des forêts 2015

    Sagesses bouddhistes
    "Protéger la forêt"

     Les valeurs du bouddhisme peuvent-elles contribuer à la protection de l’environnement menacé de façon exponentielle chaque jour et en tous lieux ? C’est la question posée à Tristan Lecomte, jeune directeur d’ONG, qui vit en Thaïlande et met principalement son engagement spirituel aux services des petits exploitants agricoles qui luttent contre la déforestation.

     Journée internationale des forêts 2015

    Comment protéger les forêts : 

    - Contrôler sa consommation de soja et d'huile de palme
    dont la culture est une des causes principales de déforestation.

    La plus grande partie de la production de soja est destinée à l'alimentation des animaux d'élevage, sous forme de farine et de tourteaux.
    En Amazonie, la forêt est détruite et remplacée par d'immenses surfaces de cultures de soja, qui est ensuite exportée vers l'Europe pour y nourrir le bétail.
    Pensez à remplacer la viande conventionnelle par des protéines végétales (lentilles, haricots...) ou de la viande de qualité (bio, nourri à l’herbe...)

    Le soja que l’on trouve de façon visible sur les produits alimentaires
    est le plus souvent français et provient de cultures biologiques
    ou proches de l’être.

    - L'huile de palme quant à elle se cache le plus souvent sous l’étiquette "huiles ou matières grasses végétales".
    En Malaisie et en Indonésie, la forêt tropicale est brûlée et détruite
    pour y planter à la place des palmiers à huile.
    Cela menace directement la biodiversité, et particulièrement les derniers
    orangs-outans.
    L'huile de palme est utilisée dans les produits industriels transformés (chips, frites, biscuits, pâtes à tartiner, margarine…), mais dans bien d’autres produits de la vie quotidienne (savons, maquillage, bougies…), en
    alimentation animale, et dans les agro carburants.
    Pour identifier sa présence dans les cosmétiques : son nom latin est Elaeis guineensis, mais on peut aussi trouver : Palm acid (dérivé de l’huile de palme), Sodium palmate pour l’huile de palme et Sodium palm kernelate pour l’huile de palmiste.

    - Consommer du bois local : Il est important de noter que le bois est un matériel écologique et recyclable, il ne faut donc pas s’arrêter de consommer du bois, mais mieux vaut utiliser du bois local avec label.

    - Utiliser du bois éco certifié : les bois exotiques bénéficiant de la certification FSC (Forest Stewardship Council traduit par "Conseil de Soutien de la Forêt") garantissent une provenance de forêts dont la ressource est gérée de manière durable.

    - Utiliser du papier recyclé (produit à partir de vieux papiers au lieu du bois). Une tonne de vieux papiers permet de produire 900 kg de papier recyclé, et évite l'abattage de 3 m2 de forêts.

    - Refuser la publicité dans votre boite aux lettres
    c’est économiser une moyenne de 31 kg de papier par an.
    (source...ICI)

    - Utiliser moins de papier hygiénique et en papier recyclé.

    - Recycler vos papiers ou imprimés usagés.

    - Limiter sa consommation de papier, c’est aussi préserver les forêts.
    Au bureau comme à la maison, n’imprimons que les documents
    dont nous avons réellement besoin. Imprimons nos feuilles recto-verso
    ou utilisons le verso comme brouillon.

    Journée internationale des forêts 2015

    Je dis stop à la pub !!


    J'économise le papier au bureau.

    "Agis au quotidien avec Noé"
    Journée internationale des forêts 2015

    "11 éco-gestes pour protéger la forêt"
    Journée internationale des forêts 2015

    Journée internationale des forêts 2015

    Arbre mon ami...

    Journée internationale des forêts 2015

     


    votre commentaire
  •  
    22 Avril 2014

    Journée de la Terre

    Le Jour de la Terre marque tous les ans l'anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu'on le connaît aujourd'hui.

    Le jour de la Terre fut célébré pour la première fois le 22 Avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés.

    Le Jour de la Terre,
    c'est la célébration par l'action, le 22 Avril, et tous les autres jours.

    love03a

    Sans lendemain

    Percutant et superbement réalisé, ce film d'animation questionne notre mode d'exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l'impasse où nous mène notre modèle de croissance.

    love03a

    Entretien avec Pierre Rabhi

    Agriculteur, écrivain et penseur français d'origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l'agriculture biologique et l’inventeur du concept "Oasis en tous lieux".

    Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre, et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis.

    "Il nous faudra répondre à notre véritable vocation, qui n'est pas de produire et de consommer jusqu'à la fin de nos vies, mais d'aimer, d'admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes."

    - Pierre Rabhi -

    love03a

    Nombreux sont ceux qui s'inquiètent de l'impact qu'auront 7 milliards d'humains sur l'eau, l'air, la biodiversité, cette incroyable richesse collective. L'astronome Hubert Reeves dresse un portrait plutôt sombre de ce qui attend l'humanité, sans un changement de cap radical.

     "La nature n'a pas à s'adapter à notre façon de penser. C'est à nous de changer notre façon de penser pour qu'elle s'adapte à la nature."

    - Hubert Reeves -

    love03a

    Claude Bourguignon à l'Assemblèe Nationale
    Un état des lieux de l'humanité et de la planète en 2010

     - Où va le monde -

     

    "Depuis que nous avons commencé à cultiver les sols, il y a 6000 ans,
    nous avons détruit 2 milliards d'ha de terres agricoles : 

    Il y a 6000 ans, les déserts recouvraient 11% de la surface du globe,
    ils en recouvrent aujourd'hui 32%.

     Et sur ces 2 milliards en 6000 ans, nous en avons détruit la moitié en 100 ans... En 1 siècle, nous avons détruit autant de terres que 6000 ans d'agriculture qui nous a précédé".

    - Claude Bourguignon -

    love03a

    Quelques actions simples pour préserver la planète

    - Manger bio, local et de saison...ICI

    - Réduire sa consommation de viande...ICI
    (Dossier viande...ICI)

    - Consommer moins et mieux...ICI
    (La sobriété heureuse...ICI)

    - Réduire sa consommation d'énergie :
    - Dans les déplacements...ICI
    - Dans le logement...ICI

     - Economiser l'eau...ICI et ICI

    Protéger :

    - Les forêts...ICI et ICI

     - Les océans...ICI et ICI

    - La biodiversité...ICI

     

    Les gestes éco-citoyens pour un quotidien durable 
    notre-planete-info01.png

    20 thèmes pour agir pour la planète

    noe-conservation

    love03a

    Le rêve d'une planète
    Texte de Jacques Salomé

     

    love03a


    votre commentaire

  • journee-des-forets-2014

    feuilles09

     L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 21 Mars
    "Journée internationale des forêts".
    À partir de 2013, cette journée sera observée chaque année afin de
    célébrer la forêt et les arbres et de faire prendre conscience de
    l'importance qu'ils revêtent pour la vie sur Terre.

    Les forêts et les arbres nous soutiennent et nous protègent, fournissant
     de l'air et de l'eau propres, sauvegardant la biodiversité et agissant
    comme tampon contre le changement climatique. Pour de nombreuses personnes elles offrent aussi des aliments, un abri et des emplois.
    C'est à nous de soutenir et de protéger à notre tour nos forêts.


    feuilles09a.gif


    feuilles09a.gif

    La beauté de la forêt

    Un très court film sur la beauté et l'importance de la forêt tropicale. La forêt est l'un des écosystèmes les plus importants de notre planète et pourtant c'est la ressource naturelle qui disparait le plus rapidement. La forêt doit être protégée.

     

    feuilles09a.gif

    Les moteurs de la déforestation

    feuilles09a.gif

    Pour la protection de la forêt

    feuilles09a.gif


    votre commentaire

  • journee-des-oceans Image source : http://www.stockvault.net/ 

    coquillages01

     La Journée mondiale des océans est une démarche lancée en 1992 à l'issue du sommet de Rio et qui vise à faire du 8 Juin de chaque année une occasion de sensibiliser le grand public à une meilleure gestion des océans et de leurs ressources.

    coquillages01

    coquillages01

    Aujourd’hui, à cause de la pêche intensive, de la pollution, du réchauffement climatique et de la destruction de leur habitat, de nombreuses espèces d’animaux sont menacées d’extinction.

     L'acidification des océans

    Le dioxyde de carbone, gaz à effet de serre, est l'un des principaux responsables de l'acidification des océans. Le gaz carbonique réchauffe le climat mais modifie également la chimie des océans.
    Les océans absorbent plus du quart du CO2 rejeté par l'homme et ce CO2 se dissout dans l'eau pour former de l'acide carbonique, abaissant son pH.
    Un processus appelé "acidification des océans".

    L'acidification menace les récifs de corail, les écosystèmes marins, la faune et la flore sauvages. Elle altère la capacité de calcification des mollusques et des organismes à coquille comme les ptéropodes qui sont une source de nourriture importante pour les poissons et les oiseaux ainsi qu'un bon indicateur de la santé de l'écosystème.

    coquillages01a.gif

    La pêche intensive 

    Selon les statistiques de la FAO, 32% des stocks de poissons sont surexploités ou épuisés. La quantité de poissons et autres espèces capturés par inadvertance (prises accessoires) pendant que les bateaux cherchent à pêcher une autre espèce de poisson a été estimée à plus de 20 millions de tonnes à l’échelle mondiale en 2010, soit l’équivalent de 23 % de tous les poissons et autres espèces capturés. Ce nombre continue d’augmenter. Les prises accessoires, qui sont habituellement rejetées mortes à la mer, menacent les espèces menacées.

    coquillages01a.gif

    Le chalutage profond

    Le chalutage de fond est aujourd'hui exercé jusqu’à 1 800 mètres de profondeur pour compenser la surexploitation des ressources plus accessibles de la surface. Il entraîne un gâchis de biodiversité et un massacre potentiellement irréversible des milieux océaniques les plus fragiles de la planète. L’impact au sol de la pêche en eaux profondes est jusqu’à 3 000 fois plus important que toute autre activité humaine.

    Les espèces profondes ont une croissance lente, une maturité sexuelle tardive, une fécondité faible et une longévité extrême.

    Ces caractéristiques les rendent extrêmement vulnérables à l'exploitation. Pour 3 espèces ciblées et commercialisées, plus d’une centaine d’espèces sont rejetées, mortes, par-dessus bord. Certaines espèces comme les requins profonds ont connu des déclins vertigineux et sont désormais menacés d'extinction.

    Les récifs coralliens sont des écosystèmes aussi complexes et lents à se mettre en place que des villes. On estime qu'un récif corallien profond peut dater d'environ 9000 ans. Ce patrimoine biologique riche mais fragile est réduit en poussière par un seul passage de chalut. La pêche profonde met en scène l'improbable rencontre de l’ultra-performance technologique avec l’ultra-vulnérabilité biologique. Il s'agit par définition d'une équation intenable, non durable, injuste, à l'issue dramatique annoncée par tous mais néanmoins poursuivie...

    Claire Nouvian est une environnementaliste
    qui lutte contre l’exploitation des océans dans le monde.
    C'est en 2001, en exerçant son métier de journaliste, productrice et réalisatrice de documentaires animaliers, que Claire Nouvian découvre le monde des abysses et les dangers qui le menace. Se donnant alors pour mission de partager ses découvertes avec le monde entier, Claire fonde "BLOOM Association" en 2005, pierre angulaire de toutes ses actions d'éducation et de conseil politique sur les océans profonds.

    bloom-association.JPG

    Halte à la destruction des fonds marins !
    Pour signer la pétition...
    ICI

    coquillages01a.gif

    La pollution

    Produits chimiques, matière organique, hydrocarbures, déchets de toute sortes (bouteilles en verre, en plastique, boîtes de conserve, sacs plastiques, filets de pêche abandonnés, mais aussi mégots de cigarette, coton-tiges...). Les océans sont la destination finale où aboutissent la plupart de nos déchets. Qu’elles soient indus­trielles ou domestiques, toutes les activités menées à terre ont une part de responsabi­lité dans la pollution marine.

    coquillages01a.gif

    Les activités humaines
    (le tourisme, les constructions...) 
    Aujourd'hui, plus de 50% de la population mondiale vit à moins de 100 km des côtes. Cette attraction particulière est aussi la cause d'une forte pression sur l'environnement.

    coquillages01

    animaux-marins-en-danger

     - Les récifs coralliens remplissent des fonctions écologiques essentielles, abritant plus de 25 % de la biodiversité marine mondiale (alors qu'ils n'occupent pas même 0,1 % de la surface des océans). Il existe de très nombreuses espèces de coraux qui forment des écosystèmes marins complexes, procurant des niches écologiques à de nombreux animaux qui y trouvent nourriture, refuge, protection et abri. De très nombreuses espèces de poissons en sont donc dépendantes. 

    Environ 75 % de tous les récifs coralliens du monde sont menacés d'extinction de façon critique, par la pollution directe et indirecte, la pêche intensive, les changements climatiques, y compris le réchauffement et l’acidification des océans, de même que par l’activité humaine locale.  (En savoir plus) 

    coquillages01a.gif

    - Le dugong est un mammifère marin herbivore qui vit sur les littoraux de l'océan Indien et de l'océan Pacifique ouest.
    Plus encore que le lamantin, le dugong est une espèce menacée.
     

    Docile et peu agressif, c’est surtout sa viande et son huile qui ont amené ce sirénien proche de l’extinction. Ses habitats côtiers sont en réduction, en particulier du fait du tourisme, du changement climatique, de la pollution et de l'urbanisation des côtes. Les bateaux de plaisance représentent aussi une réelle menace : les hélices des embarcations à moteur blessent très souvent ces animaux qui se déplacent lentement et à faible profondeur.

    La population mondiale des dugongs est en chute rapide, il en resterait environ 70 000 dans le Nord de l’Australie et 6 000 dans le golfe Persique.
     (En savoir plus)

    coquillages01a.gif

    Le phoque moine de méditérannée fait partie des 6 espèces de mammifères marins les plus menacés au monde.

    Autrefois abondant en Méditerranée et sur une partie de la côte ouest de l'Afrique, le phoque moine est devenu très rare.

    Il a été victime de la chasse, de la pollution, de l'appauvrissement de son habitat par le tourisme, la construction des hôtels et des habitations qui diminuent le nombre d'endroits où les phoques peuvent s'abriter. Il n'en reste plus que 600 à 700.  (En savoir plus)

    coquillages01a.gif

    - La baleine bleu ou rorqual bleu est un animal dont la réduction de la population a été spectaculaire au cours du XXe siècle, elle a clairement été menée au bord de l'extinction par la chasse.

    La disparition progressive de la nourriture (krill) suite aux effets du réchauffement climatique et du développement de l'aquaculture, la pollution chimique et pétrolière, les filets de pêche dérivants, les essais militaires sous-marins (explosions et sonars) qui perturbent la communication des baleines et leur reproduction menacent aussi la survie des baleines. Avant le début de la chasse industrielle à la baleine, il y en avait 300 000, aujourd'hui, elles sont estimées à environ 6 000 individus. (En savoir plus)

    coquillages01a.gif

    - Le belouga ou baleine blanche est un cétacé de l'océan Arctique. 

    Le béluga a été chassé des siècles durant par les autochtones de l'Arctique. Au milieu du XVIIIe siècle, les non-autochtones feront une chasse commerciale du béluga dans la baie d'Hudson, à l'est de la baie d'Ungava et dans le golfe du fleuve Saint-Laurent (Canada).

     Aujourd'hui, il est avant tout victime de la pollution de la mer par des produits toxiques et par les perturbations des activités humaines.

    La population globale des bélugas est estimé à environ 100 000 individus.
     (En savoir plus)
     

    coquillages01a.gif

    - Les tortues marines (tortue luth, tortue imbriquée, tortue de kemp) se font de plus en plus rares et sont menacées d'extinction. 

    En effet, le braconnage, les filets de pêche, la pollution, la pêche intensive, le développement touristique, l'urbanisation du littoral et l'ingestion de déchets flottants, de sacs plastiques qu'elles confondent par erreur avec des méduses sont de véritables menaces pour ces reptiles nécessaires à l'équilibre des chaînes alimentaires. (En savoir plus) 

    coquillages01a.gif

    D'autres espèces marines en danger

    - Le thon rouge (menacé par la surpêche)
    - Les requins (pêchés surtout pour ses ailerons)
    - Le morse (chasse, réchauffement climatique, pollution)
    -  La limule (appât pour la pêche, utilisation médicale)
    - L'esturgeon (surpêche, barrages, pollution)
    - L'hippocampe (médecine chinoise, destruction de leur habitat)

    coquillages01

    coquillages01

    La consommation de poisson se heurte à deux problèmes :

    - la pollution (mercure, PCB, pesticides, dioxine...).
    - l'extinction de certaines espèces à cause de la surpêche.
     

    ***

    La pêche industrielle fait généralement de gros dégâts, que ce soit parce que les bateaux industriels de pêche prennent d’énormes quantités de poissons, sans forcément viser une espèce en particulier, ou parce qu’ils utilisent des méthodes de pêche destructrices et non durables comme le chalutage profond...ICI

    Pensez à consommer des poissons issus d'une pêche durable (petite pêche artisanale) et locale (rivière, lac ou mer)...ICI 

    Réduisez votre consommation : Plutôt que de manger des filets de poissons blancs surgelés ou du poisson d’élevage, choisissez un poisson de qualité, pêché localement comme le Merlu de ligne du Golfe de Gascogne ou le bar de ligne de Bretagne.

    Attention à ne pas consommer les espèces pendant leur période de reproduction : il existe des saisons aussi pour les poissons...ICI 

    N ’achetez pas de poissons plus petits que la taille autorisée (par exemple le bar : 36cm, le maquereau: 20cm, le merlu du Golfe de Gascogne : 27 cm, le marbré : 20cm, le sar : 25cm)...ICI

    Les poissons menacés, à éviter...ICI

    Plus d'information sur la pêche...ICI

      Plus d'information sur l'aquaculture...ICI

    Guide pour une consommation de poissons durables...ICI

    Les poissons : une sensibilité hors de portée du pêcheur...ICI

    Une autre solution
    pour préserver les océans et sauver la vie marine...
    ICI
     

    coquillages01a.gif

    Journée mondiale des océans 2011...ICI

    coquillages01

    coquillages01


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique