• L'éthique


    le-parfum-de-l-ethique
    Image source :
    Stockvault.net 

    L'éthique

    La conduite éthique 

    Dans le bouddhisme, l’éthique est basée sur le fait que les actions du corps, de la parole et de l’esprit ont des conséquences pour nous-mêmes, les autres et pour tout ce qui nous entoure (animaux, environnement).

    Il y a deux sortes d’actions, les actions vertueuses, "kusala" (mot pali signifiant sain, habile, favorable, positif) et les actions non vertueuses, "akusala" (malsain, malhabile, défavorable, négatif).

    L’éthique bouddhique nous propose de prendre conscience des états d’esprit dans lesquels nous nous trouvons et à partir desquels nous agissons, parlons ou pensons, et à devenir ainsi responsable tant de nos états d’esprit que des conséquences de nos actions.

    L'éthique se décline sous forme de préceptes (cinq ou dix) qui ne sont pas des règles absolues, des interdits imposés par une autorité quelconque (humaine ou divine) mais des principes, des guides de comportement éthique permettent tout simplement de mener une vie correcte dans le but de créer le meilleur environnement individuel et collectif possible pour sa propre progression spirituelle et pour celle des autres.

    L'éthique

    Le système bouddhique de discipline éthique n'a pas été conçu comme un ensemble fini de règles. Au contraire, au fur et à mesure que la Sangha s'agrandissait, le Bouddha instaura progressivement diverses règles de conduite pour répondre à certaines situations spécifiques et permettre aux moines et aux nonnes de rester concentré sur leur pratique et ainsi les aider à éviter tout ce qui pouvait les éloigner ou les distraire de leur réalisation spirituelle, car certaines activités ou comportements renforcent l'attachement, le désir, la colère, l'agitation ou l'insatisfaction. A l'inverse, d'autres comportements aident à garder l'esprit calme et concentré, propice à la réflexion, à la méditation et à la réalisation de l'Eveil.

    Grâce à la conduite éthique (ou discipline) qui est le premier des trois entraînements de la pratique bouddhique, vous acquerrez la force et la discipline nécessaire pour pratiquer la méditation (discipline mentale) et développer la sagesse (vision profonde). En pratiquant les trois entraînements, vous ne créerez plus du Karma (la loi de cause à effet) et ainsi, vous vous libérerez de la souffrance du samsara (le cycle des existences).

    Le Vinaya (code moral) que les moines et les nonnes respectent est constitué de plus de deux cents règles de conduite.

    L'éthique

    Quand une personne souhaite s’engager officiellement sur la voie du Bouddha, elle "prend refuge" au cours d’une petite cérémonie qui inclut un engagement à Sîla (vertu, moralité) qui concerne certains préceptes de conduite éthique.

    les cinq préceptes de base

    - S’abstenir de tuer et de nuire à toute créature (animaux, insectes).
    - S’abstenir de voler et de prendre ce qui n’est pas donné.
    - S’abstenir de mauvaises conduites sexuelles.
    - S’abstenir de paroles mensongères, calomnieuses, dures, futiles.
    - S'abstenir de consommer des produits intoxicants (alcool, drogue...) qui créent la confusion dans l'esprit. 

    L'éthique

    Les cinq préceptes 
    ou cinq entraînements à la Pleine Conscience

    - Protection de la vie
    - Bonheur véritable
    - Amour véritable
    - Parole aimante et écoute profonde
    - Transformation et guérison

    L'éthique

    Les Cinq Entraînements à la Pleine Conscience en pdf...ICI 
    Le premier précepte : protection de la vie, en pdf...ICI

    ***
    Les 14 Entraînements à la Pleine Conscience

    L'éthique

    Commentaires de Thich Nhat Hanh sur 
    les quatorze entraînements à la pleine conscience, en pdf...ICI
     

    L'éthique

    "La question du bien et du mal dans l’enseignement du Bouddha"
    Le Bien et le Mal, ne sont pas traités en tant que tels dans l'enseignement du Bouddha et ils n'ont pas la valeur que leur attribue la culture occidentale. 
    Dans l’enseignement du Bouddha, ils sont abordés dans le cadre de ce qui se nomme : Vérité relative et Vérité absolue.

    L'éthique

    Les dix actions non vertueuses 

    Sous l'influence des trois poissons mentaux que sont l'ignorance, l'aversion et l'avidité, nous commettons beaucoup d'actions négatives. Ces actions se manifestent à travers les trois portes qui sont le corps, la parole et l'esprit.
    Ces dix actions non vertueuses vont entraîner sous l'action du Karma des effets négatifs et douloureux,
    et à l'inverse, les actions vertueuses vont donner des effets positifs et heureux.

    Les trois actions non vertueuses en relation avec le corps

    - Tuer, prendre la vie à un être vivant, même celle d'un animal ou d'un insecte.
    L'action vertueuse consiste à ne pas tuer, à respecter et à protéger toute forme de vie.

    - Voler, prendre quelque chose que l'on ne nous a pas donné, 
    que ce soit par la force,
    en cachette ou en trompant autrui.

    L'action vertueuse consiste à respecter les biens d'autrui, 
    à ne prendre que ce que l'on nous donne, à apprendre à ne pas s'attacher, à savoir donner, à être généreux... 

    - Inconduite sexuelle, avoir un mauvais usage de la sexualité comme l'adultère, le viol, l'inceste...
    L'action vertueuse consiste à avoir une sexualité basée sur le respect, la compréhension mutuelle, l'amour et l'engagement à long terme.

    L'éthique

    Les quatre actions non vertueuses en relation avec la parole

    - Mentir, dire des choses fausses afin de tromper ou d'abuser autrui. 
    La parole vertueuse consiste à dire la vérité sans blesser, ni juger. 
    Parler avec sincérité, franchise et honnêteté.

    - Calomnier, utiliser la parole pour créer la discorde, la division, un conflit, un désaccord entre deux ou plusieurs personnes. 
    Médire ou critiquer autrui. 

    La parole vertueuse consiste à savoir réconcilier et résoudre les désaccords et les conflits.
    A parler des qualités et des côtés positifs de chacun. 

    - Les paroles dures, employer des mots blessants, grossiers, proférer des injures, parler de manière agressive. 
    La parole vertueuse consiste à parler avec douceur,
    gentillesse et compassion. A communiquer d'une manière agréable, réfléchie et positive.

    - Les paroles futiles, se laisser aller à des conversations vaines, frivoles et inutiles. Les bavardages inconsidérés et stériles.
    La parole vertueuse consiste à parler avec retenue et dignité. 
    A faire un bon usage de la parole en l'utilisant à bon escient et lorsque cela est utile et nécessaire.

    L'éthique

    Les trois actions non vertueuses en relation avec l'esprit

    - La convoitise, vouloir s'approprier ce que l'on n'a pas, désirer avoir certains biens ou avantages qui appartiennent à d'autres.
    La pensée vertueuse à être content et satisfait de ce que l'on a et de ce que l'on est. A se réjouir de ce que les autres ont.

    - La malveillance, vouloir nuire ou faire du mal à quelqu'un. 
    Souhaiter que quelque chose de mauvais ou un malheur arrive à autrui et se réjouir si cela arrive.

    La pensée vertueuse consiste à avoir pour tous les êtres des sentiments de bonté,
    de bienveillance et de compassion.
    Souhaiter que chacun trouve le bonheur et le bien-être.

    Avoir un esprit libre de la haine, de la méchanceté et de la colère même envers ceux qui nous font du mal. 

    - Les vues fausses, affirmer ou soutenir des conceptions erronées, renier activement la réalité ou l'existence des choses, comme par exemple nier la loi de cause à effet (Karma).
    La pensée vertueuse consiste
    à comprendre la réalité en développant la sagesse par l'écoute, la réflexion, l'observation et la méditation.

    L'éthique

    - Cunda Sutta -
    Le Bouddha demande à Cunda quel genre de purification il approuve, puis lui explique ce qu'est la pureté dans la discipline des êtres nobles, en lui exposant les dix sentiers d'actions akusalas (déméritoires) et les dix sentiers d'actions kusalas (méritoires).

    Cunda Sutta...ICI

    ***
    - Conseils aux laïcs -
     
    Veludvareyya Sutta...ICI

    L'éthique

    "L’éthique bouddhique et le journalisme"

    L'éthique

    « Thich Nhat Hanh - retraite francophone 2012L'Amour s'enrichit des différences »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Août 2012 à 10:19
    je découvre grâce à votre blog que j’aimais déjà beaucoup, cette émission de Sagesses Bouddhistes sur le journalisme...

    connaissez vous ce film documentaire, "les nouveaux chiens de garde" ? ( traite du journalisme aux antipodes des enseignements du Bouddha)

    encore merci et bonne journée

    plein de lotus en fleurs

    Miche
    2
    Jeudi 16 Août 2012 à 00:30
    Bonsoir Michel,
     
    C'est avec un peu de retard que je viens vous remercier pour votre message sur mon blog et je vous remercie aussi pour avoir mis un lien vers un de mes articles. 
    Je visite régulièrement votre blog, j'aime beaucoup vos articles et en particulier ceux sur les différentes retraites au village des pruniers...
    Pour répondre à votre question, je ne connais pas ce film documentaire (j'ai juste vu un court extrait sur internet)... Il est évident que les médias ne sont pas toujours une source d'information juste !
    Je vous souhaite une belle journée pleine de joie et de paix
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :